Poilant !

Pourquoi être chauve accélère la pousse de vos poils de nez ?

Vieillir, c’est nul ! Surtout lorsque vous en venez à perdre vos cheveux. En plus de cela, plus vous perdez  des cheveux, plus les poils du nez et des oreilles poussent vite. C’est le pompon en somme ! Mais qu’est-ce qui fait que les poils de ces orifices augmentent à cette allure ? Big Moustache vous donne la réponse 😉

Satané hormone !

Les cheveux se développent en trois stades :

Dans un premier temps, on retrouve la phase anagène, durant laquelle les cheveux se développent pendant une durée de deux à six ans. Puis la phase catagène, où les cheveux stoppent leur croissance pendant un moment. Enfin la phase télogène, où le cheveu est en repos, s’en suit sa chute. Puis, le cycle des cheveux recommence ainsi de suite… Mais plus nous vieillissons, plus ces phases tendent à disparaître ! En effet, en vieillissant, certains de nos follicules capillaires développeront une sensibilité à la dihydrotestostérone (DHT) qui est une hormone mâle produite à partir de la testostérone, cette dernière va raccourcir la durée de vie de chaque follicule affecté. Cette hormone serait une des causes principales de la calvitie.

De manière paradoxale, la DHT est également responsable d’une augmentation de la croissance du poil au niveau des oreilles et du nez. Elle agit comme stéroïdes sur ces poils, ce qui explique pourquoi ils se développent de manière excessive. En d’autres termes, la DHT ferait perdre vos cheveux et augmente vos poils disgracieux !

Les raisons pour lesquelles la DHT a des effets aussi opposés question cheveux et poils de nos orifices du visage sont encore mystérieuses. Cela dit, mieux vaut prévenir que guérir, lorsque vous commencerez à ne plus avoir de poils sur le caillou, attendez-vous à ce que vos oreilles et vos nez fassent des lianes !

Au secours, comment faire ?

À vos narines !

Lorsque les poils de votre nez sont beaucoup trop visibles, il faut tout de suite y remédier !

Ne les arrachez surtout pas ! En plus de faire très mal, ces poils jouent un rôle très important dans la filtration de l’air inspiré. Ils sont capables d’arrêter de nombreuses particules organiques et minérales. Le fait de les arracher diminuera l’efficacité de ce filtre. Mais ce n’est pas tout, il est fort probable que les poils arrachés puissent transmettre un staphylocoque doré, bactérie qui aime particulièrement se nicher dans le nez, les aisselles et l’anus.

Alors au lieu de les arracher, préconisez la paire de ciseaux à bouts ronds. Cette dernière doit être adaptée pour entrer facilement dans vos narines et assez bien aiguisée pour éviter de tirer sur le poil, que cela vous fasse mal et qu’au final, rien ne se coupe. Pensez à stériliser vos ciseaux avant et après chaque utilisation !

Il existe une autre méthode, rapide et très efficace : la tondeuse à nez. Cette tondeuse vous permettra en un coup d’un seul de tailler vos poils de nez sans vraiment beaucoup d’effort ! Il vous suffira d’insérer dans une narine puis l’autre l’embout de la tondeuse et de la mettre en marche. Au début, cela peut surprendre mais votre nez poilu vous remerciera !

À  vos oreilles !

En ce qui concerne les poils des oreilles, eux aussi sont tout autant importants que ceux de vos narines. Ces poils jouent un rôle de filtration sonore et permettent d’éviter que les particules étrangères viennent se loger à l’intérieur. Evidemment, il est tout aussi important de les tailler lorsque ces derniers décident de se faire la malle ! Pour les simples et bonnes raisons qu’ils peuvent vous chatouiller, qu’ils sont inesthétiques et que le trop-plein de poil peut stocker de manière excessive le cérumen.

Evitez de les arracher avec une pince à épiler, ce geste est très douloureux et risquerait de créer de petites lésions à l’intérieur de vos oreilles, qui pourraient par la suite s’infecter. Comme pour le nez, vous pouvez également utiliser une paire de ciseaux. Beaucoup plus difficile à faire seule, demandez à une personne de votre entourage de vous aider pour éviter de perdre une oreille… le style Van Gogh est très has-been ces temps-ci 😉

Une méthode sûre : l’utilisation d’une petite tondeuse pour les oreilles avec un embout adapté. Tout comme pour les narines, son utilisation est rapide et efficace. Il vous suffit d’introduire l’embout, sans l’enfoncer profondément, dans vos oreilles et de mettre en marche la tondeuse. Et voilà ! Disparus les petits poils !

Pour les chauves, les devenant chauves, les chevelus, et tous nos poilus, en plus de notre iNose, la tondeuse et le rasoir électrique Big Moustache seront bientôt disponibles sur notre e-shop ! En voilà de bonnes nouvelles 🙂

 

Article précédent

Comment nouer son nœud de cravate ?

Article suivant

Trois fois vin : les meilleurs vins pour des soirées poilantes !

2 Commentaires

  1. Nicolas
    13 septembre 2017 at 12 h 21 min — Répondre

    Je me suis récemment acheté un Groom Mate Platinum XL, c’est une tondeuse à poils disgracieux (nez et oreille), sans piles, en acier très solide et garantie à vie, qui marche impeccable ! Je la recommande vivement.
    Il est fabriqué aux USA, pas facile à trouver par chez nous, mais on le trouve pour pas cher sur ce site UK : http://www.body4real.co.uk/groom-mate-platinum-xl-ear-and-nose-nasal-hair-trimmer/

    • bigmoustache
      13 septembre 2017 at 15 h 23 min — Répondre

      Hello Nicolas,

      Merci pour votre commentaire et votre suggestion au poil !
      Nous allons y jeter un oeil 🙂
      N’hésitez pas à tester nos produits et à nous dire ce que vous en pensez !

      Merci,
      Très belle journée à vous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *